Rechercher dans ce blog

dimanche 29 mars 2015

Un petit tag



J’ai été tagué par Alhoa's Books que je remercie car j’adore faire ce genre de petit questionnaire. D’ailleurs n’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog qui est très très sympa.
http://alhoasbooks.blogspot.fr/2015/03/tag-liebster-award.html

Le but de ce tag est de faire connaître les bloggeurs qui ont moins de 200 abonnés sur leur page facebook ou hellocoton.

Le principe est simple, on répond aux 11 questions posées, on dévoile 11 anecdotes, on pose 11 autres questions et on tague 11 personnes. C’est parti.

Les questions d’Alhoa's Books:


1- Quel est ton choix entre un gros pavé (environ 1500 pages) mais avec beaucoup de chapitres courts ou un livre moyen (environ 350 pages) avec très peu de chapitres ?
Sans hésiter, je préfère les chapitres courts, ça me donne l’impression de lire plus vite. Et les gros pavés ne me font pas peur.

2-Quelle est ta saga livresque chouchou ? 
Ça c’est une question plus dure car il y en a beaucoup! Je vais choisir la plus récente: la trilogie de Deborah Harkness, Le Livre perdu des sortilèges.

3-Quel livre voudrais-tu voir adapté au cinéma ?
Le Chuchoteur de Donato Carrisi qui est un thriller, et qui pour l’instant est dans mon top 3 du genre.

4-Quels sont tes rituels livresques ? (si tu en as) 
Alors oui j’en ai et j’ai hésité à faire un petit mensonge en répondant non car je risque de passer pour une dingue mais bon c’est le jeu...Dès que je finis un livre, je note son nom dans un carnet (pour me souvenir de tous ceux que j’ai lu). Et je prépare le bouquin suivant même si je ne le commence pas tout de suite. Je regarde le nombre de pages, je lis la dédicace et je mets 2 marque-pages. Un pour savoir où j’en suis évidemment et le 2eme qui me permet de savoir combien de pages j’ai lu dans la journée.

5-Quel a été ton plus gros coup de cœur depuis janvier ?
Où on va papa? de Jean-Louis Fournier  (que j’ai chroniqué).

6-Est-tu livre neuf ou occasion ?
Les deux, mais de plus en plus d’occasion.

 7-Si tu avais un blog à me recommander, se serait lequel ?
Aucune hésitation le blog d’Adélaïde.
http://acommeade.blogspot.fr/
Il est élégant par sa simplicité. Les lectures y sont variées. Et les vidéos de sa chaîne booktube sont top.

8-Quelle a été ta plus grosse déception littéraire ?
Je dirais le Liseur de Bernard Schlink car pour une fois le film (que j’ai vu avant de lire le roman) est bien meilleur. Kate Winslet y est incroyable et j’ai ressenti beaucoup plus de choses.

9- A combien s'élève ta pile à lire ?
Bon ça c’est la question de la honte puisque ma pal est de...146 romans. Voilà c’est dit, oui vous pouvez me juger. Mais pour ma défense nous sommes 2 à lire à la maison donc il y a aussi les livres de Monsieur.

10- Quel a été ton dernier film vu, et est ce que tu l'as aimé ?
La dame en noire 2, et non je n’ai pas aimé, un vrai navet.

11-Quelle est ta lecture en cours ?
Je suis en pleine lecture commune avec Alhoa's Books d’ailleurs, Hollow City de Ransom Riggs, le tome 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers.

11 anecdotes sur moi:
1- j’ai 20 ans d’écart avec mon frère.
2- j’ai arrêté de lire pendant plusieurs années.
3- j’adore cuisiner et de fait je suis accro aux émissions de cuisine type Top Chef ou le meilleur pâtissier.
4- ma honte livresque: je n’aime pas les romans d’Hugo (oui je sais, c’est mal)
5- je fais des listes pour tout, mais que je perds systématiquement, du coup ça ne sert à rien!
6- Harry Potter est à l’origine de la rencontre avec Monsieur.
7- je n’aime ni la nouveauté ni les imprévus. Les habitudes me rassurent.
8- je crois aux fantômes, aux elfes et aux vampires, mais pas au père Noël, il ne faut pas abuser quand même.
9- je ne peux pas m’endormir sans aller jeter un coup d’oeil dans la chambre de mes enfants tous les soirs.
10- je suis hyper sensible, je pleure pour un oui ou pour un non, mais jamais devant quelqu'un.
11- je suis amaxophobe (je vous laisse chercher si vous voulez savoir ce que c’est)

Les 11 questions que je pose aux futurs tagués:

1- Un livre auquel tu n’as rien compris.
2- Quel blogueur ou booktubeur t’influence le plus?
3- tu dois enterrer un livre dans une capsule pendant 100 ans pour le faire connaitre aux futurs générations, lequel?
4- quel est ton pire souvenir livresque scolaire?
5- tu seras hyper fier de toi le jour où tu auras lu...?
6- lis-tu les livres récompensés, type prix Goncourt ou autres?
7- qui est ton dernier auteur français lu?
8- tu peux réunir 3 auteurs lors d’un dîner, lesquels?
9- quel est ton dernier livre reçu en cadeau?
10- peux-tu enchaîner une saga où as-tu besoin d’une pause?
11- le premier mot qui te vient à l’esprit si je te dis: lecture?

Les 11 personnes que je tague: (pour les booktubeurs, vous pouvez bien sûr y répondre en vidéo)
je n’ai malheureusement trouvé que 4 personnes à taguer alors si vous souhaitez reprendre ce tag ce sera avec plaisir et dites le moi.
Cindylecture 
La bibliothèque ultime 
Jules Armand Malterre
Ellie Livre

mercredi 25 mars 2015

Un classique de la science-fiction



Fahrenheit 451, Ray Bradbury, folio SF
213 pages

Résumé: Montag est un pompier mais dans cet univers futuriste, son rôle est de brûler les livres dont la détention est interdite et punie. La pensée individuelle représente un danger pour la société et tout est fait pour vous empêcher de prendre le temps de réfléchir. Mais après avoir rencontré Clarisse, Montag commence à changer jusqu'à commettre un crime: lire.

"Fahrenheit 451 : température à laquelle le papier s’enflamme et se consume. "

Ma rencontre avec ce livre : je connaissais ce roman de nom mais sans m’être penchée dessus plus que ça. Après avoir vu la vidéo de la Bibliothèque Ultime, la chaîne booktube de Léo, je l’ai tout de suite emprunté. Voici le lien de sa vidéo 
https://m.youtube.com/watch?v=X98iRkB7aZI

Mon évaluation : il y a des livres que j’ai du mal à évaluer, à dire si je les ai aimés ou non, que je considère plus comme des livres qu’il faut avoir lu. Et celui-ci en fait parti car bien qu’écrit en 1953, il colle particulièrement au présent.

Mes plus: j’avais un peu peur de rentrer dans la tête de ce pompier, je pensais le haïr. Et finalement non, il m’a même rendue triste. Sa vie est vide de sens, d’attention, d’amour...Et j’ai aimé suivre son cheminement et sa prise de conscience.

L’univers de Bradbury est effrayant de réalisme. Les écrans sont omniprésents et sont considérés comme une "famille". On y diffuse des émissions débilitantes en continue, tout doit aller vite pour empêcher la réflexion et l’échange les uns avec les autres. On cherche à se débarrasser des livres, et avec eux la pensée individuelle, l’émotion car il ne faut jamais être triste. Une société rapide, uniforme...

Mes moins : l’ecriture est très imagée. Trop pour moi car ça m’a donné une impression de  lourdeur (même si je veux bien admettre que c’est sans doute le but recherché).

Je suis donc ravie d’avoir enfin lu ce livre et je suis même assez tentée de voir son adaptation faite par Truffaut même si les vieux films ne sont pas vraiment mon truc.


dimanche 22 mars 2015

une jolie découverte



La Malédiction Grimm de Polly Shulman, bayard jeunesse
509 pages

Résumé: Elizabeth est recommandée par un de ses professeurs pour un emploi dans une bibliothèque. Après un entretien plutôt original et étrange, elle obtient ce poste et va très vite se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un lieu comme les autres. Il ne s’agit pas d’une bibliothèque mais d’un dépôt  qui contient les objets des contes de fées des frères Grimm sur lesquels planent mystères et convoitises.

Ma rencontre avec ce livre: je n’avais jamais entendu parler de ce livre, mais dès que j’ai vu cette incroyable couverture, je n’ai pas hésité. Je l’ai emprunté à la mediatheque sans lire le résumé.

Mes plus: le dépôt d’objets est génial. À ma grande surprise, j’ai ressenti la même chose lorsque j’ai découvert l’école de Poudlard. Je l’ai très bien visualisé car il est très bien décrit. Il recèle de magie, de féerie, de beauté. Si ce genre de lieux existaient, je n’en sortirai plus!
Entreposer tous ces objets magiques qui ont servi dans les contes de notre enfance, j’ai adoré l’idée!

J’ai aimé l’intrigue de manière générale, les vols d’objets, la disparition, l’oiseau géant ...du coup pendant ma lecture je me méfiais un peu de tout le monde. Je n’avais pas envie de m’attacher à un personnage qui aurait pu être finalement complice de tous ses mystères.

J’ai découvert (partiellement) certains contes que je ne connaissais pas du tout. Et cela m’a d’ailleurs donné envie de lire les contes originels des frères Grimm.

Mes moins: à  part pour le dépôt, le style descriptif est un peu trop simple, et ne m’a pas permis de croire aux scènes "d’actions". J’utilise des guillemets car l’action reste quand même dans un style trop jeunesse pour moi. Des suites d’événements un peu trop facile.

Mon évaluation: un livre original qui m’a fait passer un merveilleux moment même s’il est un peu trop jeunesse pour moi. Je lirais avec plaisir le tome suivant L’Expédition H.G.Wells.

    Best Friend: 4/5

jeudi 19 mars 2015

Tag de A à Z pour mieux le connaître


C’est un tag que j’ai beaucoup vu sur YouTube et que j’adore. Et j’avais très envie de le faire car c’est un bon moyen de faire découvrir encore plus de livres et de vous présenter une partie de mes romans fétiches. Alors c’est parti!

A auteur:  auteur dont tu as lu le plus de livres
aucune surprise comme pour beaucoup il s’agit de J.K Rowling puisque j’ai lu les 7 Harry Potter, Une Place à prendre et L’appel du coucou sous son pseudo Robert Galbraith.

B best: la meilleure suite de série 
le tome 2 de la saga Hunger Games, l’Embrasement

C current: ta lecture en cours
la Malédiction Grimm de Polly Shulman, et c’est une très belle découverte.

D drink: la boisson qui accompagne tes lectures
de nouveau rien de bien original, du thé

E e-book ou roman papier?
roman papier sans hésiter, mais j’ai de plus en plus envie de lire sur liseuse, car le soir ça dérangera moins Monsieur quand je passe en mode lecture nocturne.

F fictif: un personnage fictif avec lequel tu serais sortie au lycée 
bon les années lycée s’eloignent dangereusement. Mais je dirais quand même Édouard de la saga Twilight. J’avais un peu une âme de gothique mais sans en avoir l’air, alors un vampire forcément... Mais j’aurais aussi accepté un petit rendez-vous avec Peeta d’Hunger Games, parce que plus gentil que lui, ça n’existe pas.

G glade: un roman auquel je suis contente d’avoir laissé sa chance
Mercure d’Amelie Nothomb. Cette auteur me faisait un peu peur après avoir tenté de lire la Métaphysique des tubes. Et j’ai bien fait de dépasser ça parce que ce roman est génial. Et en plus il propose deux fins différentes.

H hidden: un roman que tu considères comme un joyau caché 
Sans hésitation, de l’Eau pour les Éléphants de Sara Gruen. J’ai découvert ce roman grâce à une amie, et il m’a transporté. J’ai par la suite été voir son adaptation au cinéma et quelle déception. Rien à voir avec le livre. Le narrateur est un homme âgé qui vit dans une maison de retraite où il s’ennui à mourir et il nous raconte sa jeunesse passée dans un cirque. Le film met l'accent sur l’histoire d’amour, qui est certes présente mais qui n’est pas l’essentiel du roman. Sautez sur ce bouquin.

I important: un moment important dans ta vie de lectrice
je dirais mon tout premier livre, Les malheurs de Sophie. C’était un cadeau extraordinaire pour moi, car à la maison on ne lisait pas. Et c’est là que j’ai commencé à aimer lire.

J juste: le roman que tu viens juste de finir
Code 93 d’Olivier Norek dont vous pouvez lire la chronique. Et en parallèle j’ai lu un recueil de 6 contes de Guyane.

K kind: le genre de roman que tu ne liras jamais
Est ce qu’on peut y mettre les mangas? Parce que là impossible pour moi. Les dessins ne m’attirent pas du tout, et puis ouvrir un livre dans l'autre sens rien à  faire ( psychorigide moi? Peut-être un peu) Je n’aime pas non plus ceux qui parlent de politique.

L long: le roman le plus long que tu aies jamais lu
1031 pages (ça dépend des éditions), le tome 5 d’Harry Potter

M major: le roman qui t’a causé le plus gros book hangover (tu ne pouvais plus rien lire après)
il y a deux saga en fait, Harry Potter, et les Ewilan de Pierre Bottero. Il fallait vraiment que je me détache de ses personnages et de leur univers, et ça m’a pris du temps.

N nombre: de bibliothèques meubles que tu possèdes
4

O one: un roman que tu as lu plusieurs fois
L’Ecume des jours de Boris Vian, 3 fois pour l’instant et je sais que je le relirais encore et encore.

P préféré: ton endroit préféré pour lire
mon lit

Q quote: une citation d’un livre que tu as lu et qui t’inspire
aucune, j’ai une mémoire de poisson rouge et c’est le drame de ma vie.
Mais il y a celle ci que je retiens car je la voyait tous les jours en allant au travail:
"la culture ne s’hérite pas, elle se conquiert" Malraux

R regret: ton regret de lecteur
de ne jamais avoir osé franchir les portes d’une bibliothèque étant petite, car je pensais que je n’étais pas à la hauteur d’un tel lieu.

S série: une série que tu as commencé mais jamais finie et dont tous les tomes sont sortis 
Level 26, et Les Chroniques du monde Émergé de Licia Troisi, je n’ai pas accroché.

T trois: trois de tes livres préférés de tous les temps
Alors répondre à ça c’est de la torture intellectuelle et émotionnelle. Mais je vais quand même jouer le jeu en sachant que ce n’est qu’une infime partie.
De L’eau pour les Éléphants de Sara Gruen
Le petit prince d’Antoine de Saint Exupery
Mémoires d’une Geisha d’Arthur Golden

U unapologetic: quelque chose dont tu n’éprouves aucun remord d’être fan
des romans jeunesse en général et surtout Harry Potter et Twilight

V very: un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience
je ne suis pas vraiment les prochaines sorties. Alors je vais tricher un peu et choisir un film, l’adaptation de Miss Peregrine et les Enfants particuliers, par mon chouchou Tim BURTON.

W worst: ta pire habitude livresque
j’ai cherché et vraiment je n’ai pas trouvé. Je suis très soigneuse avec mes bouquins donc...

X  commence à compter en haut à gauche de ton étagère la’plus proche et prends le 27eme livre
Les âges sombres de Karen Maitland, j’ai adoré ce livre!

Y your: ton dernier livre acheté 
Requiem pour Sascha, tome 1 Lacrimosa, Alice Scarling

Z zzzzzz: le livre qui t’a volé ton sommeil 
le plus récent est le dernier tome de la saga de Deborah Harkness, le Noeud de la sorcière. Cette saga est un coup de coeur.

Voilà, j’ai fini, j’espère que cela vous plaira. En tout cas moi j’ai bien aimé et je pense que je ferais d’autres tag.



mercredi 18 mars 2015




Code 93, Olivier Norek, Michel Lafon
360 pages

Résumé: Victor Coste, capitaine de police du SDPJ 93, se retrouve confronté à deux meutres mis en scène de façon sordide et étrange. Au même moment il doit faire face au départ de son partenaire, à l’arrivée d’une bleue et à des lettres anonymes.

Ma rencontre avec ce livre: Olivier Norek, c’est le nom qui circule le plus en ce moment sur les réseaux sociaux et les blogs, et en particulier son second roman Territoires. Amatrice de policier, j’ai voulu aborder ce nouvel auteur en commençant quand même par son premier roman.

Mes plus : le début du roman, topissime (pas sûre que ça se dise mais je n’ai pas d’autre mot). Dès les premières pages j’ai été absorbée et envoûtée. L’intrigue est posée tout de suite, et on a plus envie de lâcher ce bouquin.

La plume de l’auteur réaliste, et parfois même un peu poétique, surtout dans les premières pages (ce qui surprend quand il s’agit de décrire une autopsie).

Ce roman est construit comme un puzzle. L’auteur nous donne des pièces, à priori sans rapport les unes aux autres, et petit à petit en les rapprochant, on voit une solution apparaître. Alors oui c’est le principe du policier mais ce n’est pas toujours aussi bien construit.

Mes moins: trop de sigles et trop de hiérarchie pour moi. En même temps c’est normal puisque l’auteur s’inspire directement de son expérience sur le terrain. Mais du coup ça m’a fait un peu décroché. J’avais envie de zapper ces passages.

Vers le milieu du roman, mon intérêt s’est émoussé et j’ai commencé à m’ennuyer. Les personnages y sont pour quelque chose. Ils ne sont pas là pour nous plaire mais pour faire le job. Ils sont peut-être un peu trop réalistes pour moi, pas assez romancés.

J’aime connaître le tueur dans les toutes dernières pages et là il est clairement identifié trop tôt à mon goût.

Mon évaluation : un premier roman prometteur, mais qui m’a laissé sur ma faim.
                                 Bon pote: 3/5




samedi 14 mars 2015

Fin de la saga



L’épreuve, livre 3, Le remède mortel, James Dashner, PKJ
382 pages

Résumé : Thomas et ses amis ont fini les épreuves. Ils sont prêts à retrouver leurs souvenirs et le remède contre la Braise est sur le point d’être découvert.

Mes plus: depuis le début de la saga, je me suis prise d’affection pour le personnage de Newt, j’aime son côté malin, loyal et il est souvent l’élément fédérateur. Dans ce tome, c’est par lui que j’ai ressenti le plus d’émotions. De la suprise, de la compassion et de la tristesse.

J’ai été un peu moins surprise par celui-ci, mais il y a quand même eu des éléments étonnants et imprévisibles, comme le retour d’un personnage (mais là je ne peux pas en dire plus).

La tension est présente du début à la fin, on ne manque pas d’action, et les descriptions sont toujours aussi efficaces.

Pour moi ce tome allait être celui des réponses. Et en fait, l’auteur nous fait languir, et j’ai eu l’impression d’être ballader sur de fausses pistes tout du long. Je n’ai pas arrêté de me demander si l’épreuve était bien finie ou pas. Si le WICKED était bon ou mauvais. Si Teresa ne menait pas un double jeu...

La fin est bien menée, ce n’était pas du tout ce que j’avais imaginé et c’est tant mieux.

Mes moins: je l’ai beaucoup aimé, cependant c’est le tome que j’ai le moins apprécié  de la saga.

Mon évaluation : best frien 4/5

mercredi 11 mars 2015

Mes chroniques



Pas de roman, pour cet article. Je voulais simplement vous parler un peu de la façon dont j’écris mes avis de lecture. A chaque fois que j’en publie un, je me dis qu’il est trop court par rapport à tous ceux que je lis sur les autres blogs. Mais en fait cela reflète aussi ma façon de lire. Très souvent, je n’aime pas savoir de quoi parle un roman, ou alors juste assez pour me donner envie de me plonger dedans. J’aime être surprise, j’aime partir à l’inconnu. Je ne lis pas toujours les 4 ème ou alors je les oublis vite. Pareil quand je me ballade sur un blog, je garde dans un coin de ma tête le titre, j’oublie la chronique, et une fois lu j’y retourne pour comparer nos ressentis.

Du coup quand j’écris j’essaye de ne jamais trop en dire sur l’histoire de peur de justement en dire trop.  Ce n’est pas par paresse, manque de temps ou autre. Je vous laisse juste mon ressenti en espérant que cela vous donnera aussi l’envie de lire encore et toujours plus.

Lauren

Julie Otsuka



Certaines n’avaient jamais vu la mer, Julie Otsuka, 10 18
139 pages

Résumé: en 1919, des femmes japonaises quittent tout, famille, enfants parfois, pour rencontrer leur nouveau mari vivant aux États-Unis. Elles ne connaissent rien d’eux à part une photo. Elles espèrent un avenir meilleur mais ne vont rencontrer que de la dureté et des désillusions, puis la guerre.

Ma rencontre avec ce livre: de nouveau l’envie de lire un roman historique et des histoires de femmes. Je voulais aussi lire un petit roman car souvent ce sont des condensés d’émotions.

Mes plus: il n’y a pas vraiment de personnages. En fait on va suivre une multitude de portraits, leurs pensées, leurs actions mais toujours décrites avec ce "nous". Et j’ai aimé cette originalité. Du coup on ne s’attache à personne, et cela permet de vraiment se concentrer sur tout de ce qu’elles ont vécu.

J’ai aimé être dans l’esprit de toutes ces femmes qui se ressemblent toutes et en même temps qui peuvent être si différentes. Elles ont toutes ce même désir, être heureuse, être aimée, s’intégrer à cette nouvelle culture. Mais chacune a un parcours qui lui est propre.

Mes moins: le style m’a interpellé. Ce que j’ai aimé au début a fini par me lasser. Le début de chaque phrase est souvent le même, et il y a beaucoup de répétitions. Du coup cela donne vraiment un rythme, qui me berçait presque. Mais au bout d’un moment j’ai commencé à m’ennuyer.

Mon évaluation: bon pote 3/5


lundi 9 mars 2015

Déception


Saragota Woods, Elizabeth George, Presses de la cité
423 pages

Résumé: Hannah, 14 ans, a un don qui lui permet d’entendre les pensées des gens qui l’entourent. Et c’est grâce à cela qu’elle va découvrir que son beau-père a tué quelqu'un. Pour la protéger sa mère l’envoie sous une autre identité, Becca, sur une île, où elle la rejoindra plus tard. Mais rien ne se passera comme prévu une fois arrivée  sur l’île de Whidbey.

Ma rencontre avec ce livre: je sais que cette auteure est réputée pour être une valeur sûre dans le genre policier. Cela faisait longtemps que j’avais envie de la lire, mais pas spécialement envie de lire ce genre là en ce moment. Donc en voyant qu’elle s’était essayé à un genre plus jeunesse et fantastique je n’ai pas hésité.

Mes plus: la couverture, histoire d’au moins trouvé un petit quelque chose de positif...

Mes moins: le fantastique est finalement peu présent. Le don de Becca (entendre les pensées) n’est pas assez exploité ni expliqué.

Beaucoup d’éléments ne sont pas crédibles. Par exemple Becca a 14 ans, elle débarque seule sur une île et personne ne lui demande rien. Tout est normal. On l’héberge, on l’inscrit au lycée...comme ça par pure bonté d’âme sans se soucier de qui elle est ni d’où elle vient.
J’ai parfois eu l’impression que l’auteure baclait ses rebondissements juste parce qu’elle avait donné un élément dont elle ne savait que faire ensuite.

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, soit trop caricaturaux (comme Jenn) soit plutôt fades (Becca).

Bon et la fin...je ne peux rien dire pour ne pas vous spoiler, mais vraiment...j’ai cru à un gag.

Mon évaluation: allez sans rancune. J’avais emprunté le tome 2 que je ne lirais pas. Mais ce roman n’entache en rien mon envie de lire du Elizabeth George dans le genre policier.

vendredi 6 mars 2015

début de mois prometteur



L’Épreuve, livre 2, La Terre brûlée de James Dashner, PKJ
414 pages

Résumé: Thomas pensait en avoir fini avec l’épreuve du labyrinthe. Mais ce n’est pas ce qu’a prévu le WICKED. Thomas et ses compagnons blocards vont se retrouver dans un monde dévasté par des éruptions solaires et dans lequel la population est contaminée par la Braise. Mais ils n’ont pas d’autre choix que d’avancer et de survivre.

Ma rencontre avec ce livre: c’est extrêmement rare que je lise 2 tomes d’une même saga d’affilée. Pour avoir toujours une impression de découverte et de nouveauté j’ai besoin de me laisser du temps entre chaque tome et d’oublier un peu les personnages même si je les ai adoré. La trilogie des Hunger Games avait déjà échappé à cette règle puisque je l’avais dévorée en 1 semaine sans interruption.
A la fin du tome 1 de l’Épreuve, j’ai senti que je ne pourrais pas lâcher cette saga avant d’en arriver au bout.

Mes plus: dès les premières pages, l’action est là. Pas le temps de reprendre son souffle après la superbe fin du premier. Et d’ailleurs, tout le roman est comme ça. Pas un chapitre sans qu’il ne se passe quelque chose d’étonnant, et pourtant les chapitres sont très courts.

On ne voit rien arriver. Les rebondissements sont toujours surprenants et inattendus.

Les descriptions sont très efficaces, je pouvais voir, entendre, sentir tout ce qui entoure Thomas. La terre brûlée est d’ailleurs un monde très intéressant même si j’ai préféré celui du labyrinthe.

L’auteur fait le juste équilibre entre nous donner certaines réponses à nos questions et nous laisser un flou assez grand pour qu’on se jette sur le dernier tome.

Mes moins: je n’ai rien trouvé

Mon évaluation: LOVE STORY  avec une préférence pour le tome 1

dimanche 1 mars 2015

Février se termine en beauté



L’épreuve, livre 1, Le Labyrinthe de James Dashner, PKJ
408 pages 

Résumé : lorsque Thomas se réveille dans ce lieu inconnu, il n’a plus aucun souvenir. Il se retrouve entouré de garcons qui essayent de survivre dans cet espace, entouré d’un labyrinthe effrayant peuplé de monstres mécaniques. Aucun d’eux ne sait pourquoi ils sont là, ils ne se rappellent de rien. Leur but est simple, survivre et trouver un moyen de s’échapper. Thomas va s’empresser de les y aider.

Ma rencontre avec ce livre: j’ai tout simplement vu le film à sa sortie au cinéma, et je l’ai adoré. Cela m’a tout de suite donné envie de lire le roman, et surtout la saga au complet pour en découvrir tous les mystères.

Mes plus: pour commencer, le labyrinthe en lui-même. Ce "monde" dans lequel les personnages évoluent. Il est très bien construit et très  bien décrit.

Les personnages sont intéressants. Thomas est l’image même du garçon courageux et malin. J’ai aussi beaucoup aimé Newt et Minho. Ils apportent tous quelque chose de différent.
Et d’ailleurs, j’ai énormément apprécié qu’il n’y ai qu’un personnage féminin, qui entre vraiment dans l’histoire qu’à la moitié du livre. Du coup on ne tombe pas dans la romance et ça fait du bien.

C’est de l’action pure, le rythme est rapide, tout s’enchaîne, ce qui fait qu’on a du mal à poser le livre.
L’épilogue est genial, et nous donne l’envie de nous jeter sur le second tome.

Mes moins: il n’y en a pas. J’ai vraiment adoré ce roman.

Mon évaluation: LOVE STORY